Vous êtes ici

Le conseil municipal

Notre conseil municipal est composé de sept (7) personnes élues, soit une mairesse ou un maire et six (6) conseillers conseillères.

Le conseil municipal représente la population et prend les décisions sur les orientations et les priorités d’action de la municipalité. L’assemblée du conseil municipal représente le principal lieu d’exercice de la démocratie municipale.  Les élus prennent les décisions sous la forme de résolution ou de règlement adopté lors des assemblées du conseil.


Maire

Monsieur Robert Corriveau a été réélu lors des élections du 5 novembre 2017

Siège # 1

Monsieur Richard Kirouac a été élu conseiller municipal lors des élections du 5 novembre 2017

Siège # 2

Monsieur Steve Courchesne a été élu conseiller municipal lors des élections du 5 novembre 2017

Siège # 3

Monsieur Jules Lafleur a été réélu conseiller municipal lors des élections du 5 novembre 2017

Siege # 4

Monsieur Christian Lupien a été élu conseiller municipal lors des élections du 5 novembre 2017

Siège # 5

Madame Branda Cotton a été élue conseillère municipale lors des élections du 5 novembre 2017

Siège # 6

Monsieur Samuel Lanoie a été élu conseiller municipal lors des élections du 3 mars 2019


Rôle des élus

Le Maire a un poste de premier dirigeant. Il préside les assemblées du conseil municipal et travaille collectivement avec les autres membres du conseil. Afin d’assurer la transparence du conseil municipal, il a un droit de surveillance, d’enquête et de contrôle sur le fonctionnement des services municipaux.

Il doit veiller à ce que les revenus de la municipalité soient perçus et dépensés suivant la loi. En cas de situation d’urgence qui menace la vie des citoyens, leur santé ou l’intégrité des équipements municipaux, le maire peut, de son propre chef, autoriser les dépenses et attribuer des contrats jugés nécessaires pour remédier à la situation.

De plus, il achemine les mandats confiés par le conseil à l’administration municipale, il supervise l’application des règlements et des résolutions et communique l’information jugée d’intérêt public.

Il représente l’ensemble de la population de la municipalité et représente la municipalité au conseil de la MRC. Il participe à différents comités de la MRC afin d’examiner et d’étudier une question quelconque, un projet, un article de loi ou toute autre question d’intérêt régional ou municipal. Ces mêmes comités rendent compte de leurs travaux par des rapports signés par les présidents de comité ou par la majorité de leurs membres. Il est souvent appelé à participer à d’autres instances démocratiques.

Le conseiller municipal , en plus d’assister aux assemblées du conseil et de faire valoir les intérêts de la communauté,  participe à la prise de décision. À moins d’une situation de conflit d’intérêts, le conseiller a l’obligation de voter. En dehors des assemblées, il n’a pas le pouvoir de prendre des décisions au nom de la municipalité.

Il peut être nommé à des commissions ou à des comités créés par le conseil. Il peut aussi se voir attribuer par le conseil des dossiers particuliers qu’il devra approfondir afin d’éclairer la prise de décision du conseil.  Finalement, il peut être appelé à devenir maire suppléant.

(source : guide des élus édition, nov2005, bibliothèque national du Québec)

La MRC de Drummond

La municipalité régionale de comté (MRC) dont nous faisons partie, regroupe des municipalités de différentes tailles. Son conseil est composé du maire de chacune des municipalités membres. Les autres élus municipaux peuvent aussi être présents lors des assemblées. Le préfet est élu par les membres du conseil de la MRC parmi ceux qui sont maires. Le poids décisionnel des municipalités membres d’une MRC est déterminé en fonction de la population.   

Les MRC ont compétence en matière d’aménagement et de développement du territoire, de développement économique, social, culturel et environnemental, en matière de gestion des matières résiduelles, de protection contre les incendies et de sécurité civile, en matière d’administration des territoires non-organisés, de financement et de participation aux centres locaux de développement, d’évaluation foncière et en matière de cours d’eau.

Les municipalités

Les municipalités disposent de pouvoirs qui leur sont délégués en vertu des lois adoptées par l’Assemblée nationale du Québec pour répondre aux besoins de la population.  

Les principales compétences traitent d’urbanisation, de zonage, du réseau routier local, d’eau potable (pour les municipalités qui offrent le service d’aqueduc, d’assainissement des eaux usées et pour les municipalités qui offrent le service des égouts), de la gestion des matières résiduelles et de l’application des lois environnementales dont elle est régie, du développement communautaire et culturel, du service de la sécurité publique (police et incendie) et des mesures d’urgence. De plus, elles peuvent intervenir dans la culture, les loisirs, les activités communautaires, les parcs, le développement économique local, l’environnement, la salubrité et les nuisances.